Le séchage des plantes

Pour obtenir une plante sèche de qualité, il faut être extrêmement vigilant au moment de la récolte : une bonne météo est primordiale ; puis il faut réussir à acheminer rapidement les plantes vers le séchoir.

Notre séchoir se compose de deux types de claies : de grandes claies pour les plantes cueillies en grandes quantités, telles la Verveine et la Menthe, et de plus petites pour les fleurs comme les camomilles, la Mauve…

Nous avons fait le choix de sécher nos plantes médicinales par ventilation naturelle. Ainsi, nous récoltons seulement lorsque la météo des trois jours suivants est assez clémente pour permettre un bon séchage (air chaud et sec). La température de séchage se situe entre 25°C et 35°C selon les conditions météorologiques. La ventilation naturelle permet une conservation optimale des propriétés des plantes et de leurs saveurs. Nous disposons également d’un déshumidificateur, que nous utilisons pour maintenir un faible taux d’humidité dans notre lieu de stockage. Il nous arrive de l’employer en dépannage pour le séchage, dans le cas où la météo nous joue des tours. 

Une fois sèches, les plantes sont mondées à la main, mélangées – ou pas – puis conditionnées en sachets de papier kraft, pour le plus grand plaisir de nos papilles !

Le mondage – activité qui consiste à donner à la plante sèche sa forme finale, par exemple en séparant les feuilles des tiges – est ici évoqué brièvement, mais il nous occupe une bonne partie de l’hiver et des jours de pluie. Réalisé entièrement à la main, il est très chronophage ! Voici quelques chiffres pour vous en rendre compte…

Plante Temps de mondage nécessaire pour obtenir 100 g de tisane
VerveineX min
Menthe X min
Thym X min